11 bienfaits surprenants du miel pour la santé

Dernière mise à jour : 13 juil. 2021

Depuis l'Antiquité, le miel est utilisé à la fois comme aliment et comme médicament.

Les abeilles récoltent le nectar des fleurs, riche en sucre - dans leur environnement.

Une fois dans la ruche, elles consomment, digèrent et régurgitent le nectar à plusieurs reprises.

Le produit final est le miel, un liquide qui sert de réserve alimentaire aux abeilles. Son odeur, sa couleur et son goût dépendent des types de fleurs visitées.


Sur le plan nutritionnel, une cuillère à soupe de miel (21 grammes) contient 64 calories et 17 grammes de sucre, dont le fructose, le glucose, le maltose et le saccharose.

Le miel est particulièrement sain lorsqu'il est utilisé à la place du sucre raffiné, qui contient 100 % de calories vides.

N'oubliez pas que le miel doit être consommé avec modération, car il reste riche en calories et en sucre.

Quel que soit le type de miel que vous préférez, tous les types de miel peuvent faire grimper le taux de sucre dans le sang.

Il ne contient pratiquement pas de fibres, de graisses ou de protéines.

Le miel brille par sa teneur en composés végétaux bioactifs et en antioxydants. Les types foncés ont tendance à être encore plus riches en ces composés que les types plus clairs.

Le miel est un produit multiples usages.


1. Le miel de haute qualité est riche en antioxydants

Le miel de haute qualité contient de nombreux antioxydants importants. Il s'agit notamment d'acides organiques et de composés phénoliques comme les flavonoïdes.

Fait intéressant, deux études ont montré que le miel de sarrasin augmente la valeur antioxydante de votre sang.

Le miel contient des antioxydants appelé polyphénols qui combattent les radicaux libres et aide de ce fait à ralentir le vieillissement.

En général, plus le miel est foncé, plus il contient d'antioxydants.

Les antioxydants ont été associés à une réduction du risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de certains types de cancer.

La pression artérielle est un facteur de risque important pour les maladies cardiaques, et le miel peut contribuer à la faire baisser.

Des études menées sur des rats et des humains ont montré que la consommation de miel entraîne une légère réduction de la pression artérielle.

Ils peuvent également favoriser la santé des yeux.


2. Le miel est "moins mauvais" que le sucre pour les diabétiques

Les preuves concernant le miel et le diabète sont mitigées.

D'une part, il peut réduire plusieurs facteurs de risque de maladie cardiaque courants chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Par exemple, il peut réduire le "mauvais" cholestérol LDL, les triglycérides et l'inflammation tout en augmentant le "bon" cholestérol HDL.

Cependant, certaines études ont révélé qu'il peut également augmenter le taux de sucre dans le sang, mais pas autant que le sucre raffiné.

Bien que le miel soit légèrement meilleur que le sucre raffiné pour les personnes diabétiques, il doit tout de même être consommé avec prudence.

En fait, les personnes diabétiques ont intérêt à réduire au minimum tous les aliments riches en glucide.

N'oubliez pas non plus que certains types de miel peuvent être frelatés avec du sirop ordinaire. Bien que la falsification du miel soit illégale dans la plupart des pays, elle reste un problème répandu.


3. Le miel aide également à améliorer le taux de cholestérol

Un taux élevé de cholestérol LDL est un facteur de risque important de maladie cardiaque.

Ce type de cholestérol joue un rôle majeur dans l'athérosclérose, l'accumulation de graisse dans vos artères qui peut entraîner des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Il est intéressant de noter que plusieurs études montrent que le miel peut améliorer votre taux de cholestérol.

Il réduit le cholestérol total et le "mauvais" cholestérol LDL tout en augmentant de manière significative le "bon" cholestérol HDL.

Par exemple, une étude menée sur 55 patients a comparé le miel au sucre de table et a révélé que le miel entraînait une réduction de 5,8 % du cholestérol LDL et une augmentation de 3,3 % du cholestérol HDL.

Il a également entraîné une perte de poids modeste de 1,3 %.

En résumé:

Le miel semble avoir un effet positif sur

les niveaux de cholestérol. Il entraîne une réduction modeste du cholestérol total et du "mauvais" cholestérol LDL

tout en augmentant le "bon" cholestérol HDL.


4. Le miel peut réduire les triglycérides

Des triglycérides sanguins élevés sont un autre facteur de risque de maladie cardiaque.

Ils sont également associés à la résistance à l'insuline, un facteur important du diabète de type 2.

Les niveaux de triglycérides ont tendance à augmenter avec un régime riche en sucre et en glucides raffinés.

Il est intéressant de noter que de multiples études ont établi un lien entre la consommation régulière de miel et la baisse des taux de triglycérides, en particulier lorsqu'il est utilisé pour remplacer le sucre.

Par exemple, une étude comparant le miel et le sucre a révélé des niveaux de triglycérides inférieurs de 11 à 19 % dans le groupe du miel.


5. Le miel favorise la guérison des brûlures et des plaies

Le traitement topique au miel est utilisé pour guérir les plaies et les brûlures depuis l'Égypte ancienne et est encore courant aujourd'hui.

Un examen de 26 études sur le miel et le soin des plaies a révélé que le miel était le plus efficace pour guérir les brûlures d'épaisseur partielle et les plaies qui se sont infectées après une opération.

Le miel peut stériliser les plaies et favoriser la cicatrisation, mais aussi réduire la douleur, l'odeur, la taille des plaies et réduire le temps de guérison.

Cette action est due à sa forte osmolarité, qui fait que le miel attire l’eau, draine la lymphe et le plasma vers l’extérieur, ce qui élimine les débris et nettoie la plaie.

Le miel est donc un antiseptique et antibactérien très reconnu, qui aide à la cicatrisation des plaies.

Il peut également traiter les bactéries résistantes aux antibiotiques et les ulcères à long terme, ainsi que les plaies après une opération ou des brûlures.

Le miel est également un traitement efficace pour les ulcères du pied diabétique, qui sont des complications graves pouvant conduire à une amputation.

Une étude a rapporté un taux de réussite de 43,3 % avec le miel comme traitement des plaies. Dans une autre étude, le miel topique a guéri 97 % des ulcères diabétiques des patients.

Les chercheurs pensent que les pouvoirs de guérison du miel proviennent de ses effets antibactériens et anti-inflammatoires ainsi que de sa capacité à nourrir les tissus environnants.

De plus, il peut aider à traiter d'autres affections cutanées, notamment le psoriasis et les lésions herpétiques.

Des recherches ont montré que le miel brut peut tuer les bactéries et les champignons indésirables. Il contient naturellement du peroxyde d'hydrogène, un antiseptique. Son efficacité en tant qu'antibactérien ou antifongique varie selon le miel, mais c'est clairement plus qu'un remède populaire pour ces types d'infections.


Attention: pour les coupures et les plaies profondes, il peut retarder le temps de guérison.

Vous ne devriez utiliser le miel qu'après avoir consulté un médecin.


En résumé:

Lorsqu'il est appliqué sur la peau, le miel peut faire partie d'un plan de traitement efficace des brûlures, des plaies et de nombreuses autres affections cutanées.

Il est particulièrement efficace pour les ulcères du pied diabétique.


6. Le miel peut aider à supprimer la toux chez les enfants

La toux est un problème courant chez les enfants souffrant d'infections des voies respiratoires supérieures.

Ces infections peuvent affecter le sommeil et la qualité de vie des enfants et des parents.

Cependant, les médicaments classiques contre la toux ne sont pas toujours efficaces et peuvent avoir des effets secondaires.

Il est intéressant de noter que le miel peut être un meilleur choix, et les preuves indiquent qu'il est très efficace.

Une étude a révélé que le miel était plus efficace que deux médicaments courants contre la toux.

Une autre étude a montré qu'il réduisait les symptômes de la toux et améliorait le sommeil plus que les médicaments contre la toux.

Néanmoins, le miel ne doit jamais être donné aux enfants de moins d'un an. En effet, il contient des spores bactériennes qui peuvent provoquer le botulisme chez les nourrissons qui n'ont pas le système immunitaire suffisamment développe pour s'en protéger.

En résumé:

Pour les enfants âgés de plus d'un an, le miel peut agir comme un antitussif naturel et sur certaines études montrent qu'il est même plus efficace que les médicaments contre la toux.

Il s'est avéré efficace pour réduire la fréquence de la toux ( comme les bonbon au miel ou en prenant une simple cuillère de miel ) , calmer les maux de gorge et améliorer la qualité du sommeil des enfants qui toussent.

Ajoutez-le à un thé chaud avec du citron lorsque le virus du rhume vous frappe.


7. Aide pour les problèmes digestifs

Le miel est parfois utilisé pour traiter les problèmes digestifs tels que la diarrhée, bien qu'il n'y ait pas beaucoup de recherches pour montrer que cela fonctionne. En revanche, il s'est avéré efficace pour traiter la bactérie Helicobacter pylori (H. pylori), une cause fréquente d'ulcères de l'estomac.

C'est également un prébiotique puissant, ce qui signifie qu'il nourrit les bonnes bactéries qui vivent dans les intestins, qui sont cruciales non seulement pour la digestion mais aussi pour la santé en général.



8. le miel et la mémoire

Certains disent que le miel peut améliorer la mémoire à court et à long terme,

en particulier chez les femmes ménopausées et post-ménopausées. Dans une étudeTrusted Source, des femmes ménopausées ayant reçu des traitements au miel de tualang pendant plusieurs

semaines ont vu leur mémoire immédiate s'améliorer autant que des femmes ayant reçu un traitement hormonal à base d'œstrogène et de progestérone.


9. Le miel et l'herpès

Des recherches menées à Dubaï montrent que le miel est un traitement topique efficace pour l'herpès oral et génital.

Le miel peut guérir les lésions de l'herpès aussi rapidement que les pommades que vous trouvez en pharmacie, et il est encore meilleur pour réduire les démangeaisons.


10. Le miel et le diabète

Le miel a un indice glycémique inférieur à celui du sucre, ce qui signifie qu'il ne provoquera pas de pics de glycémie comme le sucre. Le miel a également un goût plus doux que le sucre et peut vous aider à utiliser moins d'édulcorant sur les aliments. Cela fait du miel une meilleure option que le sucre. Dans une étude, des chercheurs ont découvert que remplacer le sucre pur par du miel était un moyen efficace de maintenir la glycémie à un niveau stable.


11. Le miel et cancer

Le miel est célébré pour ses propriétés antioxydantes, ce qui amène beaucoup à se demander s'il peut aider à prévenir ou à traiter le cancer.

Une étude réalisée en 2011 en Iran a examiné comment le miel affecte le carcinome des cellules rénales, un type de cancer du rein.

Les chercheurs ont constaté que le miel est efficace pour empêcher les cellules cancéreuses de se multiplier, et ils ont conclu qu'il mérite d'être étudié plus avant en tant que traitement du cancer.


Autres avantages pour la santé

En plus d'être délicieux, le miel présente d'autres avantages pour la santé.

Le miel peut contribuer à réduire les allergènes saisonniers lorsqu'il provient de votre région.

Une petite cuillère par jour agirait comme désensibilisant au pollen.


Aide pour les problèmes digestifs :

Le miel brut atténue la constipation. C'est un prébiotique puissant, ce qui signifie qu'il nourrit les bonnes bactéries qui vivent dans les intestins qui empêche la fermentation.

Elles sont cruciales non seulement pour la digestion mais aussi pour la santé en général.

Il a donc des propriétés laxatives douces tout en améliorant la digestion.

Le miel brut s'est avéré efficace pour traiter la bactérie Helicobacter pylori, une cause fréquente d'ulcères de l'estomac.


Y a-t-il des risques ( le miel pur et le bébé) ?

En plus des prébiotiques et des nutriments bénéfiques, le miel brut peut également être porteur de bactéries nocives telles que le Clostridium botulinum.

Ceci est particulièrement dangereux pour les bébés. Le miel brut ne doit jamais être donné à un nourrisson de moins d'un an car ils n'ont pas le système immunitaire suffisamment développe pour s'en protéger.



0 vue0 commentaire